fbpx
Blog

Les 7 pires excuses pour ne pas créer de contenu

By 29 janvier 2019 mars 18th, 2019 No Comments
créateur de contenu

La création de contenu vous donne des sueurs froides ? Vous ne savez pas par où commencer ?

Toute excuse est bonne pour ne pas se mettre à la création de contenu.

Pourtant, en 2019, la création d’un contenu qualitatif est indispensable pour se faire connaître et reconnaître comme expert dans votre domaine.

Une stratégie de contenu en béton est le meilleur moyen de trouver des clients.

Un contenu de qualité est un défi numéro un pour optimiser votre référencement naturel (SEO) et pour vous positionner dans le top de résultats de Google.

C’est parti pour les 7 pires excuses qui vous font traîner les pieds et comment ne plus vous trouver d’excuse 😉

# 1 – « Je n’ai pas le temps »  

 

De loin, c’est LA problématique numéro 1 de chaque créateur de contenu.

En 2019, pour avoir une bonne présence digitale, vous ne pouvez pas faire l’impasse sur la création de contenu qualitatif.  La communication digitale doit faire partie de votre stratégie de communication globale.

Oui, la création de contenu prend du temps. Mais il faut considérer ce temps passé à la création comme un investissement indispensable.

Je sais, ça peut être parfois décourageant de ne pas avoir de résultats immédiats (« J’ai écrit cet article de blog, mais il ne m’a pas ramené de nouveaux clients »).

Mais voilà une réalité : le travail de création de contenu est un travail de longue haleine.

Mettez-vous à la place de votre prospect. Avez-vous déjà acheté quelque chose à quelqu’un que vous ne connaissiez pas, juste après avoir lu un seul article de son blog ? Probablement pas.

Si vous allez régulièrement sur LinkedIn, vous voyez certainement les mêmes têtes dans votre fil d’actualités. Même si vous ne connaissez pas ces personnes « dans la vraie vie », elle ne vous sont pas inconnues. Peu à peu, vous commencez à associer certains noms à une expertise précise. C’est l’essence même de la création de contenu: établir un lien de confiance avec votre audience.

Optez pour une méthode de petits pas. Trouvez un moyen de bloquer 2 ou 3 heures par semaine dans votre agenda pour rédiger un post LinkedIn, Facebook ou un article de blog.

Félicitations, vous avez surmonté la première difficulté !

 

création de contenu

 

# 2 – « Ça ne sert à rien » 

 

« J’ai créé un site web, mais mon business ne décolle pas ».

« J’ai une page Facebook, mais à part mes amis, personne ne la visite ».

« LinkedIn ne me ramène pas de clients ».

Ça vous rappelle quelque chose ?

Si c’est le cas, vous vous êtes déjà demandé pourquoi ? Que contiennent vos pages web et vos publications sur les réseaux sociaux ?

Créer du contenu de qualité peut justement répondre à ces difficultés.

Réfléchissez une minute : combien d’heures par semaine consacrez-vous à la prospection ? A passer des coups de fil, envoyer des mails, à des rendez-vous clients ? Ces heures ne sont pas facturables, n’est-ce pas ? De temps en temps, la prospection directe vous apporte un client et parfois ces heures sont définitivement perdues.

Avec la création de contenu, c’est tout le contraire. Le temps passé à la création d’un contenu (article, post, vidéo…) n’est JAMAIS perdu. En plus, cela vous permet :

  • de vous faire connaître,
  • de construire votre image de marque,
  • de démontrer votre expertise,
  • de capter et de fidéliser vos clients.

Votre contenu continuera à travailler pour vous pendant des mois, voire des années après sa publication et va permettre à vos clients potentiels de découvrir votre expertise.

 

# 3 – « Je ne sais pas écrire » 

 

J’ai une bonne nouvelle pour vous : vous ne concourrez pas au prix Goncourt. Pour écrire pour le web, vous pourrez vous contenter des mots simples et des phrases faciles à lire (et qui font moins d’une page 😉).

L’écriture s’apprend. Le copywriting s’apprend. Le secret est de rester simple.

Vous vous adressez potentiellement à des gens comme vous, pressés, qui vont sur internet pour travailler ou pour se détendre. Votre mission est d’apporter une réponse digeste à vos clients potentiels.

Ne pensez pas qu’écrire est plus facile pour les autres, que c’est une histoire de talent. Même les grands écrivains ont galéré !

« Ce ne sont pas leurs oignons de savoir que tu as du apprendre à écrire. Laisse-les penser que  tu es né comme ça » – Ernest Hemingway

Je ne connais personne qui s’est assis un jour devant son clavier et qui a écrit un super article d’une seule traite.

N’importe quel créateur de contenu ou blogueur a commencé un jour. Un mot après l’autre. Il s’est trouvé probablement très nul. Et puis, au fil de ses créations, il a trouvé son style et il s’est amélioré.

Mais si vous n’aimez vraiment pas écrire, rien ne vous empêche de faire une vidéo. Je ne parle pas d’une vidéo super bien montée, avec plein d’animations et une super musique. Faites simple. Démarrez la caméra de votre téléphone et parlez quelques minutes à votre client potentiel. Puis, diffusez cette vidéo sur votre page Facebook, sur LinkedIn ou sur Instagram.

Si vous êtes à l’aise avec les graphismes, vous pouvez créer des infographies, qui gagnent aujourd’hui en notoriété. Je vous recommande d’aller voir les excellentes infographies de Mounir qui crée du contenu essentiellement sous cette forme.

 

création de contenu

 

# 4 – « Je ne suis pas inspiré »

 

« Vous ne pouvez pas attendre l’inspiration. Il faut courir derrière avec une massue » – Jack London

L’inspiration se provoque. Si vous attendez qu’elle vienne toute seule, vous pouvez déjà booker la maison de retraite, car cela ne viendra pas avant 😉. Après, ce n’est pas garanti que vous puissiez tenir votre stylo sans trembler…

Créer à partir de rien, c’est de la haute voltige (je n’en connais pas beaucoup qui le font).

La plupart de créateurs de contenu vont chercher l’inspiration. Où ça ? Partout où elle se trouve :

  • dans les articles de blog,
  • sur les réseaux sociaux,
  • dans les livres,
  • dans les films,
  • dans les newsletters,
  • dans la musique,
  • dans la peinture,
  • dans les voyages,
  • sur la plage,
  • pendant la promenade en forêt,
  • dans un bar en écoutant les conversation des autres…

Je m’emballe un peu. Mais vous voyez l’idée. La créativité a besoin d’être stimulée !

Le tout, c’est de trouver votre effet déclencheur. Testez !

 

# 5 – « Je suis timide »

 

Ça tombe bien ! Il n’y a rien de plus confortable que de se cacher derrière un écran d’ordinateur 😉. On ne vous demande pas une improvisation en live devant 500 personnes.

Non. Juste d’écrire quelques lignes. C’est faisable !

Ecrire un article de blog ou un post LinkedIn est sans doute moins impressionnant que d’aborder physiquement un prospect qui ne vous connaît pas, n’est-ce pas ?

Je sais, il y a un aspect qui peut vous terrifier. Les commentaires. Surtout les commentaires négatifs.

Il y a quelques jours, j’ai regardé une keynote du marketeur Gary Vaynerchuk, le pape du marketing de contenu américain.

Il a dit quelque chose qui résonnera sans doute pour vous :

« Je ne vous entends pas. Je ne peux pas. 

Ne vous méprenez pas. Je n’entends pas non plus les compliments et le battage médiatique, ce qui me fait garder les pieds sur terre. Je n’entends ni le bien ni le mal, je suis concentré sur ma propre voix, dans ma tête et je sais qui je suis ».

Il faut vous blinder contre les commentaires négatifs, c’est vital pour garder votre propre style.

 

# 6 – « Je préfère parler qu’écrire »

 

Ce n’est pas un problème ! Faites des vidéos, des podcasts ou tout autre contenu qui vous ressemble.

Ne pas écrire d’articles de blog n’est pas un obstacle pour faire connaître votre contenu.

Il y a pas mal de blogueurs qui se sont fait connaître uniquement par leur production vidéo à forte valeur ajoutée.

Mais de temps à autre, nous sommes tous obligés d’écrire quelques lignes.

Là encore, tada, magie ! Il y a plein d’outils qui peuvent vous tirer d’affaire.  Vous avez plein d’applications disponibles pour la retranscription vocale sur Google Play ou App Store.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’orthographe, plusieurs outils existent sur le marché et peuvent vous enlever une épine du pied !

 

contenu web

 

# 7 – « Je ne sais pas quoi raconter »

 

De quoi devez-vous parler ?

Ici, la réponse est plutôt universelle pour tous les secteurs d’activité.

Une chose est certaine : vous ne parlerez pas de vous, de votre vie, de fonctionnalités de votre produit ou de votre service.

Vous parlerez de votre lecteur, de son problème, de ses frustrations et de ses doutes.

Votre contenu sera une réponse à ses questions précises et lui apportera une valeur ajoutée. 

Regardez le post ci-dessous qui traite de la présence sur les médias sociaux :

création de contenu

Dans ce post, je ne parle pas de moi, mais de mon lecteur. Je me mets à sa place et je réponds à l’un de ses problèmes. Et ça fonctionne ! Vu le nombre d’interactions, il a généré de l’engagement.

 

Alors, la production de contenus vous fait toujours aussi peur ?

Le plus dur est de commencer, mais si vous avez lu jusqu’au bout, vous n’avez plus d’excuse 😉

👉 Si vous voulez connaître d’autres secrets de création de contenu, découvrez ma dernière bafouille ici. 

Leave a Reply